Clinique
Blomet

Rechercher

Salpingite

J’ai une salpingite

Les salpingites touchent environ 130 000 femmes par an. Elles doivent être traitées pour éviter la propagation de l’infection et une altération de la fertilité.

Salpingite

Qu’est-ce que la salpingite ?

La salpingite est une infection des trompes de Fallope, situées entre les ovaires et l’utérus. La bactérie la plus souvent en cause est Chlamydia trachomatis, vient ensuite le gonocoque. Il s’agit en général, mais pas systématiquement, d’une infection sexuellement transmissible.

Quelles sont les conséquences de la salpingite ?

Non traitée, l’infection des trompes s’étend. Elle peut alors être source d’abcès, d’atteinte des organes de voisinage, d’infection généralisée. Elle peut aussi obturer les trompes. Or, ces dernières transportent les ovules fabriquées par les ovaires. C’est aussi à leur niveau qu’a lieu habituellement la rencontre entre ovule et spermatozoïde. L’imperméabilité des trompes peut donc être source de stérilité. Par ailleurs, la salpingite favorise l’implantation anormale de l’œuf au niveau des trompes. C’est ce qu’on appelle une grossesse extra-utérine, qui requiert un traitement médical ou chirurgical.

Est-ce une maladie fréquente ?

Oui. La salpingite a un pic de fréquence entre 15 et 25 ans. Le risque est augmenté en cas de partenaires multiples, de tabagisme féminin, d’IVG antérieure (IVG : interruption volontaire de grossesse). Le port de préservatifs diminue le risque en prévenant la transmission des agents infectieux responsables.

Comment la salpingite se manifeste-t-elle ?

Les symptômes peuvent passer totalement inaperçus, et c’est là tout le problème ! Ou se traduire par quelques maux de ventre, une fièvre modérée, des pertes vaginales malodorantes et des saignements en dehors des règles.

Que faut-il faire en cas de salpingite ?

Il faut consulter tout de suite pour pratiquer des examens : dosages sanguins, prélèvements au niveau du vagin et du col de l’utérus, échographie… Les examens pourront confirmer l’existence de l’infection et trouver le germe responsable.

Quel traitement pour la salpingite ?

Dans les salpingites non compliquées, on prescrit des antibiotiques et des anti-inflammatoires pendant deux à trois semaines. Les salpingites compliquées nécessitent souvent une hospitalisation pour réaliser le traitement antibiotique par voie intraveineuse et drainer les abcès par une ponction lors d’une échographie. Parfois, on doit opérer. L’opération consiste en l’introduction d’un tube fin par une petite incision dans la paroi abdominale (cœlioscopie). Le médecin recherchera toujours la présence d’une infection chez le partenaire afin de le traiter lui aussi.