Clinique
Blomet

Rechercher

Anneau gastrique

Je vais avoir un anneau gastrique

Non définitive, la technique de l’anneau gastrique « ajustable » permet de diminuer le volume de l’estomac et de ralentir le passage des aliments sans perturber leur digestion. Cette technique est de moins en moins pratiquée en France car son efficacité est moindre par rapport aux autres techniques disponibles.

Anneau gastrique

Quel est le principe de la pose d’un anneau gastrique ?

La pose d’un anneau gastrique ajustable (AGA) est l’une des différentes techniques de chirurgie de l’obésité. Elle vous a été proposée par le chirurgien qui vous suit car elle est adaptée à votre type d’obésité et à votre état de santé.

Concrètement, un anneau (dont le diamètre est modifiable) est placé autour de la partie supérieure de l’estomac, délimitant ainsi une petite poche. Pour remplir cette dernière, peu d’aliments sont nécessaires : la sensation de satiété survient donc rapidement. Grâce à la pose de cet anneau, les aliments passent très lentement dans l’estomac, selon le principe du sablier.

La pose d’un AGA est une technique de chirurgie bariatrique dite « restrictive » : elle diminue le volume de l’estomac et ralentit le passage des aliments. Mais ne perturbe pas leur absorption.

Quelles sont les caractéristiques de ce type de chirurgie ?

Lors de l’intervention, après avoir posé l’anneau autour de la partie supérieure de l’estomac, le chirurgien relie l’anneau par un petit tube à un boîtier de contrôle placé sous la peau. Ainsi, l’anneau peut être serré ou desserré simplement en injectant avec une petite aiguille un liquide dans le boîtier, à travers la peau (sous contrôle radiologique).

Par ailleurs, en cas de complications, d’inefficacité ou sur demande du patient, l’anneau peut être retiré au cours d’une nouvelle intervention. La pose d’un AGA représente ainsi la seule technique ajustable de chirurgie bariatrique.

L’intervention dure une heure en moyenne. La durée d’hospitalisation est de deux à trois jours en général. Néanmoins, cette chirurgie nécessite un suivi médico-chirurgical sur le long terme.

Quelle est la perte de poids attendue à la suite de cette chirurgie ?

La perte de poids attendue est de 10 à 15 % du poids initial : ce qui correspond à une perte de poids d’environ 20 à 30 kg, pour une personne de taille moyenne (1,70 m) avec un indice de masse corporelle ou IMC (calculé en divisant le poids par la taille au carré) égal à 40 kg/m2. En cas de retrait de l’anneau, une reprise de poids est habituelle.

Quels sont les principaux risques de complications ?

Des complications peuvent survenir après l’intervention, même apres plusieurs annees :

– il peut s’agir de problèmes liés au boîtier : infections, déplacement du boîtier sous la peau, douleurs au niveau de l’emplacement du boîtier, rupture du tube reliant le boîtier et l’anneau ;

– l’anneau peut également glisser et engendrer la dilatation de la poche au-dessus de l’anneau avec pour conséquence des vomissements importants et/ou l’impossibilité de s’alimenter ;

– des troubles de l’œsophage (reflux, œsophagite, troubles moteurs...), des lésions de l’estomac provoquées par l’anneau (érosion de l’estomac, migration de l’anneau) peuvent également survenir.

Dans ces cas, une nouvelle intervention peut se révéler nécessaire pour retirer l’anneau ou pour réaliser une autre technique de chirurgie de l’obésité.